Le boom du marché du vrac

Le boom du marché du vrac

Depuis quelques années, le vrac a envahi les rayons de nos supermarchés. Alors, comment sont-ils présentés ? Quels sont leurs intérêts ? Nous allons tenter d’y répondre dans cet article.

Zoom sur le marché du vrac

La vente en vrac est un mode de commercialisation sans emballage où le consommateur choisi la quantité qu’il souhaite. Elle est apparue au milieu des années 80 et n’a cessé de se développer. Cependant, en France, le vrac est arrivé tardivement. En effet, en 2013, on ne dénombrait que 2 épiceries spécialisées dans ce type de vente. D’après une étude de WinMinute, aujourd’hui nous comptons 402 magasins ayant du vrac dans leurs rayons.

De plus, le marché du vrac a subi une belle augmentation entre l’année 2018 et 2019, +41% selon une étude menée par l’observatoire 2021 du rayon du vrac. Toutefois, pour l’année 2020 un ralentissement se constate (+8% entre 2019 et 2020). Cette baisse s’explique notamment par l’apparition de la Covid-19. Aujourd’hui, nous n’avons toujours pas retrouvé la dynamique avant la Covid-19.

Qui sont les consommateurs de vrac ?

Les personnes qui achètent en vrac sont généralement des urbains, diplômés et qui sont attentifs à l’impact de leur consommation sur l’environnement.

Lors de l’arrivée de la Covid-19, seulement 22% achetaient encore sous forme de vrac en mars 2020 contre 40% en janvier 2020 (L’observatoire du rayon du vrac, 2020). Cette diminution se comprend par diverses raisons. Premièrement, des craintes sont apparues pour ses consommateurs qui n’ont pas souhaité se servir pour des raisons d’hygiène. Deuxièmement, quelques magasins avaient condamné leurs rayons ou simplement fermés. Et troisièmement, certains acheteurs ont fréquenté d’autres magasins pendant cette période.

Néanmoins, nous pouvons supposer que le marché du vrac va séduire de plus en plus de consommateurs. En effet, la réglementation évolue et prend de plus en plus en compte le côté environnemental. Par exemple, comme indique cet article de BFM TV en janvier 2022 certains fruits et légumes ne devront plus être emballé sur les étalages du rayon fruits et légumes.

L’intérêt d’adopter le vrac

Il existe de nombreux avantages d’opter pour le vrac :

  • Acheter la quantité adéquate.
  • Réduire ses déchets d’emballage jetables.
  • Acheter des produits sains et naturels.
  • Cela revient moins cher car nous achetons la quantité souhaitée.
  • Acheter des produits bruts peu transformés.
  • Tester de nouveaux produits sans risquer de gaspiller.
  • Choisir les produits en les voyant réellement.

Leurs implantations

De nombreuses enseignes ont donné un ou plusieurs rayon(s) à ce type de commercialisation comme E.Leclerc®, Carrefour®, Auchan®, Système U®… et même l’enseigne Lidl®. Elles sont aussi présentes au sein des magasins bio pour 46% et certaines boutiques se sont même spécialisées dans le vrac (5%).

Même si le principe est le même, leurs dispositions diffèrent d’un magasin à un autre notamment par le nombre de bacs ou de trémies. Par exemple, le plus petit rayon se compose de 5 bacs (Franprix, Paris) et le plus grand comporte 408 bacs (Auchan, Toulouse).

D’ailleurs, les bacs peuvent être également différents. Il est possible que vous alliez trouver des bacs où vous allez vous servir à l’aide d’une pelle et d’autres grâce à un système de trémie.

Les produits, leurs emballages et l’étiquetage

Les produits destinés à la vente en vrac sont essentiellement des produits secs comme les céréales, les légumineuses ou encore les épices. Ils sont favorisés car l’hygiène est plus facile à effectuer et leur conservation est simple. Toutefois, nous pouvons également y trouver des produits liquides notamment des produits d’hygiène (lessive, adoucissant, savon pour les mains…).

Pour que le consommateur puisse ramener le produit chez lui, il est nécessaire de penser à l’emballage. Les entreprises proposent généralement des sachets cartonnés. Cette forme d’emballage est privilégiée car elle ne rajoute pas de poids supplémentaire sur la balance.

Du coup, la quantité est aussi un élément à prendre en compte dans ce type de commercialisation, il en existe deux. Tout d’abord, le dosage où le consommateur rempli un récipient et ne paye que le prix du contenant en caisse. De ce fait, les prix sont lissés. Et la pesée qui se fait à l’aide d’une balance destinée uniquement au vrac, soit une balance commune au rayon fruits et légumes ou la pesée se fera directement en caisse.

Contrairement aux autres produits, le produit en vrac n’a pas d’emballages et donc, le consommateur ne peut pas se référer à des indications. De ce fait, l’étiquetage des produits vendus en vrac est très important. Il faudra qu’ils soient figurés : le lieu de provenance et/ou de transformation des produits, date limite de consommation, le prix au kilo… Toutes ses informations permettent de rassurer le client.

Côté innovation

Bien que le marché du vrac se soit affaissé avec la crise sanitaire de 2020, certains magasins innovent par leurs dispositions et leurs offres. Ci-dessous, nous vous proposons d’en découvrir quelques-unes :

  • Chaque référence située dans les bacs se retrouvent également conditionnée en barquette. Une bonne façon d’allier la pesée et le dosage (Cora, Lens, 62).
Rayon du vrac combinant des bacs et des barquettes - Cora, Lens, 62.
© WinMinute
  • Le vrac est assisté et se trouve derrière un comptoir (Auchan, Val d’Europe, 77).
Vrac servi au comptoir - Auchan, Val d'Europe, 77.
© WinMinute
  • Des friandises pour animaux vendues en vrac chez Maxi Zoo.
Bacs contenant des friandises pour animaux.
© WinMinute
  • Le café se lance également dans cette tendance.
Rayon du café en vrac par la marque Méo.
© WinMinute
  • Et les épices aussi.
Rayon de vrac pour les épices.
© Etowline / Cloche d’Or Luxembourg
  • Les gels douches et les shampoings sont aussi présents en vrac.
Présentoir du vrac pour les gels douche et shampoings.
© Etowline / Cloche d’Or Luxembourg
  • Pour les liquides, il est aussi possible de choisir sa quantité optimale.
Présentoir pour se servir de produits liquides (vin, jus...).
© Etowline / Cloche d’Or Luxembourg
  • Et des yaourts avec Danone.
Système de vrac pour les yaourts.
© WinMinute
  • En Espagne et au Portugal, on y trouve des fruits de mer surgelés vendus en vrac.
Les fruits de mer en vrac.
© WinMinute
  • Le vrac en ligne : certaines enseignes se sont spécialisées dans la vente de vrac en ligne via leur Drive comme Auchan.
Le rayon vrac pour le drive.
© WinMinute

L’avenir du marché du vrac

En France, le marché du vrac a encore des beaux jours devant eux. Malgré des périodes de confinement qui ont mis entre parenthèses son évolution, pour l’année 2025, le réseau Vrac pronostique ce marché à une valeur de 3,2 milliards d’euros.

Vous avez des questions sur le marché du vrac ? Contactez notre équipe

À propos de l’auteur

Camille CASTEUR administrator

Passionnée par le marketing, j'accompagne les clients dans l'analyse de leurs besoins et mets en place les services ou les produits les plus adéquats. De nature curieuse, je m'intéresse à tous domaines confondus pour apporter la meilleure réponse. Au plaisir d'échanger avec vous autour de votre projet.

Laisser un commentaire